Vous êtes ici : Accueil / La Ville / Actualités / le T4 interrompu jusqu'en septembre 2019

La Ville

le T4 interrompu jusqu'en septembre 2019

le T4 interrompu jusqu'en septembre 2019

La SNCF et Ile-de-France Mobilité nous informent que la ligne du T4 ne rouvrira pas entre le 6 mai et fin juin 2019, comme cela était prévu.
Des difficultés techniques de mise au point du nouveau système de signalisation et des ajustements conduisent à prolonger la fermeture actuelle de la ligne T4. La date précise de réouverture de la ligne, en septembre, sera communiquée dès que possible, une fois les incertitudes levées.
 
Durant la période de fermeture, la substitution routière mise en place depuis le 2 mars va donc se poursuivre.
 
Cliquez ici pour consulter l'intégralité du courrier envoyé par la SNCF, le mardi 9 avril 2019, à Katia Coppi, Maire des Pavillons-sous-Bois et Conseillère Départementale.

 

 

Début mars, Katia COPPI, Maire des Pavillons-sous-Bois-Conseillère Départementale avait déjà réagit suite à l'interruption du T4  :

TROP c’est TROP, cela fait 3 ans que cela dure.

 "Les pavillonnais sont pris en otage et n’en peuvent plus des difficultés qu’ils rencontrent pour aller travailler à cause des travaux du T4.

Cela suffit de sous estimer les habitants des Pavillons-sous-Bois.

Le T4 est arrêté, une nouvelle fois, pendant deux mois à partir du 4 mars.Résultat, des bus de substitution sont mis en place mais c’est sans compter sur le calcul fait par la SNCF. Un bus de 60 places toutes les 6mn à la place d’un train de 300 places pour le même temps. Cherchez l’erreur.

Il y a les pavillonnais qui prennent leur voiture ou leur moto alors qu’ils ont payé leur titre de transport et qui mettent plus de temps pour aller au travail et puis, il y a ceux qui n’ont pas d’autres moyens que le transport en commun.Eux sont tassés au départ de Gargan et d’autres devront laisser  passer plusieurs bus avant de pouvoir monter aux arrêts suivants.

Moralité : de la fatigue supplémentaire, mauvaises conditions de transport,  des départs plus tôt avec cependant des retards au travail et le soir, des parents qui arrivent trop tard pour aller chercher leurs enfants à la crèche ou à l’école et qui paient du personnel pour les remplacer.

Je demande donc à la SNCF de mettre plus de bus à la disposition des pavillonnais  et qu’elle participe aux frais en leur remboursant leur titre de transport à chaque fois que le T4 sera arrêté."

 
>> Haut de page